+(977) 9851048968 info@nepalayak.com

Le bol chantant ou bol tibétain est l’un des souvenirs à ramener de votre séjour au Népal.

La première utilisation du bol chantant remonterait à l’an 5000 avant JC en Asie et plus précisément sur les terres de Mongolie, de Chine, du Japon et du Népal. Le recours au bol tibétain a d’abord commencé dans la religion shamane bon-pô transportée et diffusée sur la route des caravanes où elle rencontre plus tard le bouddhisme.

 

Composition et fabrication du bol chantant

Le bol chantant est le résultat d’un alliage de sept métaux créant une gamme de sons et d’harmoniques. Chacun de ces métaux est relié à l’astrologie :

  • L’or pour le Soleil
  • L’argent pour la Lune
  • Le mercure pour Mercure
  • Le cuivre pour Vénus
  • Le fer pour Mars
  • L’étain pour Jupiter
  • Le plomb pour Saturne

La composition des bols chantants est donc la même pour tous mais chaque artisan garde néanmoins son secret et les alliages diffèrent selon le fabricant.

Le bol tibétain est obtenu en martelant une plaque d’alliage chauffée à laquelle on donne une forme, soit en fondant l’alliage dans un moule. Le bol obtenu est ensuite épuré et poli pour éliminer les dernières viscosités. Jusque là il faut compter 5 à 6 heures de travail.

Il est ensuite gravé à l’aide d’une cire noire puis plongé dans l’acide pour fixer la gravure. Pour cette seconde phase, il faut compter près de 2 heures de travail. Finalement il est nettoyé et enfin proposé à la vente.

Cette fabrication manuelle rend alors le bol unique par son alliage, son son, sa vibration, sa forme et ses dimensions.

Pour assister à la fabrication du bol, vous pouvez visionner cette vidéo tournée au Népal par notre ami Jean Claude Baïsse : https://www.youtube.com/watch?v=XsebrjRLibM

Un grand merci à Jean Claude, professionnel du bol chantant, lui-même vendeur de ces bols fabriqués au Népal, qui nous a permis de réaliser la visite de cette atelier de bols. Retrouvez sa collection ici : www.artisans-du-nepal.com

 

Choisir un bol chantant

Utilisation d'un bol chantantC’est en essayant plusieurs bols tibétains que vous ferez votre choix pour acheter celui qui vous convient le mieux. Pour cela, il existe deux façons de faire après avoir posé le bol à plat dans votre main : soit en frappant le bol avec un maillet tel un gong, soit en faisant tourne lentement un petit maillet feutré sur le bord intérieur ou extérieur du bol.

 

Utilisation du bol chantant

Le bol chantant est d’abord utilisé dans des cérémonies religieuses d’offrandes et de prières par les moines et les pratiquants.

Le bol tibétain est également utilisé comme un instrument de musique dans des séances de relaxation et de méditation offrant un son harmonieux et reposant.

Enfin le bol tibétain posséderait aussi des vertus thérapeutiques pour nettoyer l’atmosphère de l’énergie négative et de blocages émotionnels. La vibration et le son produit par le bol stimulent le corps en lui permettant de se réharmoniser.

L’être humain est sans arrêt soumis à des dissonances qu’il s’agisse de bruits agressant, de stress, de surcharge de travail, d’angoisses et toutes sortes de peurs. Nos efforts quotidiens pour gérer correctement ces sources de disharmonie exigent beaucoup d’énergie de notre part et créent un excès de fatigue qui peut mener à terme à un épuisement tant mental que physique. Il s’ensuit alors un déséquilibre qui réduit notre capacité à nous protéger contre les virus, bactéries menant à la maladie et à une dysharmonie du corps.

sept chakras de l'être humainLe corps humain est divisé en sept chakras qui correspondent à des points physiques capables de diffuser l’énergie dans le corps.

1er chakra = Muladhara ou chakra racine (périnée – coccyx)

2ème chakra = Swadhistana ou chakra sacré (entre l’ombilic et le pubis)

3ème chakra = Manipura ou chakra solaire (plexus solaire)

4ème chakra = Anahata ou chakra du cœur (centre de la poitrine)

5ème chakra = Vishuddha ou chakra laryngé (gorge)

6ème chakra = Ajna ou chakra frontal (entre les sourcils)

7ème chakra = Sahasrara ou chakra coronal (sommet de la tête)

La musico-thérapie par le bol chantant ne demande pas seulement d’écouter le son produit, il faut aussi l’intérioriser et le ressentir à l’intérieur de soi. Le bol est disposé sur l’un des sept chakras. Une fois activé, il laisse échapper un son et une vibration. C’est cette vibration qui pénètre à l’intérieur du corps, on parle de « massage sonore ». Lorsque le son parvient au niveau du noyau intérieur (chakra), il le réharmonise. Les sons tibétains ne guérissent pas mais ils supportent la personne dans un processus d’auto-guérison.

Thérapie au bol chantant

Selon la dysharmonie rencontrée, le soignant va travailler sur un chakra plutôt que sur un autre :

  • 1er chakra: le son évoque la connexion avec la terre et la matière, il est lié aux jambes et aux pieds et à la force vitale et instinctive du corps.
  • 2ème chakra : le son évoque l’élément eau et agit sur notre sexualité, notre plaisir et notre sensualité.
  • 3ème chakra : le son évoque l’élément feu et intervient sur nos émotions, notre confiance en soi.
  • 4ème chakra: le son évoque l’élément air et intervient sur le cœur et les membres supérieurs ainsi que sur les sentiments amoureux.
  • 5ème chakra: le son évoque la communication et joue sur la parole et la relation avec l’extérieur.
  • 6ème chakra : le son évoque la connaissance et joue sur notre conscience, notre intuition et notre capacité à la création.
  • 7ème chakra : le son intervient sur l’accomplissement, la plénitude et l’atteinte de l’illumination.

 

Lauren raconte sa première expérience de thérapie aux bols chantants

J’ai souhaité testé la thérapie aux bols chantants en voyant comment cette pratique prend de l’ampleur et devient de plus en plus populaire en Occident. Une première expérience afin de me faire une idée personnelle et voir si cette activité pourrait plaire à des personnes qui visitent le Népal.

introduction au bol chantantLa séance de 90 minutes se découpe en quatre phases : une première phase d’introduction, une seconde phase de relaxation, une troisième phase de thérapie dorsale et la dernière phase qui travaille sur la tête.

Lors de la phase d’introduction, j’étais assise en position de méditation, les yeux fermés. Sajan faisait résonner un bol posé à plat sur sa main au niveau de mon front, ma poitrine, mon bas-ventre, mon dos et ma nuque. Bien que le bol ne me touche pas, la vibration était si forte qu’elle résonnait à l’intérieur de moi. J’avais les yeux fermés et pourtant j’étais capable de savoir exactement où était situé le bol autour de moi. Cette phase a duré 10 minutes.

séance de relaxation au bol chantantLors de la phase de relaxation, j’étais allongée sur le dos, par terre. Sajan a disposé des bols tout autour de moi, les faisant résonner de manière équilibrée d’un côté puis de l’autre. J’ai ressenti beaucoup de déséquilibres en moi, l’impression que mon côté droit s’enfonçait plus dans le sol que mon côté gauche. Je ressentais plus les vibrations sur mon côté droit que mon côté gauche, mais au niveau de la tête c’était l’inverse. Après 45 minutes de relaxation j’avais l’impression d’être allongée de travers, comme si des parties de mon corps avaient été attirées d’un côté ou de l’autre.

thérapie dorsale au bol chantantJ’ai ensuite découvert la thérapie dorsale au bol chantant. Allongée sur le ventre, un bol est posé sur mon dos. Sajan fait vibrer le bol et appuie au fond du bol pour propager les vibrations sur un point précis du dos. Il déplace ainsi le bol sur l’ensemble du dos et des jambes. Cette phase qui dure de 20 à 30 minutes m’a d’abord surprise et il m’a fallu bien 5 minutes avant de me détendre complètement et de ressentir les vibrations qui se déplaçaient à l’intérieur de moi.

thérapie de la tête au bol chantantEnfin, les 5 dernières minutes étaient dédiées à la tête. Sajan pose un petit coussin au sommet de mon crâne puis retourne un bol par dessus. A tous ceux qui craignent des vibrations trop fortes et directes sur la tête, le petit coussin est justement là pour isoler. Sajan tape ensuite à plusieurs endroits du bol pour le faire enter en vibration. Des quatres phases de la thérapie c’est celle sur laquelle j’ai le moins accroché, trop rapide peut être.

J’ai eu recours au professionnalisme de Sajan Thapaliya qui tient un centre nommé Om Singing Bowls and Healing Hub à Thamel, Kathmandu et que je recommanderai encore par la suite.

 

Jacques C., La Thérapie par les sons, www.norja.net/esoterisme/html/la_therapie_par_les_sons.html

Bols tibétains chantants, www.bolstibetainschantants.fr/

L’énergie des chakras, www.chakrasenergie.net/

Jean Claude Baïsse, Artisans du Népal, www.artisans-du-nepal.com

Sajan Thapaliya, Om Singing Bowls and Healing Hub www.omsingingbowlhealing.com/