+(977) 9851048968 info@nepalayak.com

L’un des festivals annuels les plus attendus dans la Vallée de Kathmandu est le festival Indra Jatra, célébré pendant huit jours consécutifs pendant le mois de septembre. Cette cérémonie rend hommage à Lord Indra, Dieu de la Pluie et Roi du Paradis que l’on remercie pour la pluie qu’il a apporté durant la saison des moussons et pour emporter les âmes des défunts de l’année écoulée au paradis.

La légende

indra éléphant blanc

La légende raconte qu’au Royaume des Dieux, Dagini, la mère d’Indra avait besoin de parijat (jasmin de nuit), une fleur blanche, pour réaliser un rituel religieux. Elle envoya alors son fils sur Terre pour en cueillir. Indra pris l’apparence d’un être humain et descendit alors sur Terre, sur son éléphant blanc. Mais alors qu’il était en train de voler les fleurs à Maru, il fut capturé par les villageois et emprisonné sur Terre.

Inquiète de ne pas voir rentrer son fils, Dagini descendit à son tour sur Terre à sa recherche. Lorsque les villageois découvrirent qui ils étaient, ils acceptèrent alors de le libérer à certaines conditions. Indra devrait revenir chaque année à la même période pour être présenté à la foule comme prisonnier pour sept jours. Ils lui firent aussi promettre de fournir assez d’eau de pluie pour que les récoltes soient bonnes. Enfin, à chaque fois qu’il repartirait dans son Royaume, il devrait aussi emmener avec lui les âmes de tous les défunts de l’année passée jusqu’au Paradis.

Le festival Indra Jatra est donc un moyen de remercier Lord Indra de la saison des pluies passée ainsi que de se souvenir des défunts qui ont quitté le monde des humains.

Le festival

Yosin Thanegu mât

Indra Jatra, localement connu sous le nom de Yenya, dure huit jours.
Le festival démarre avec l’érection d’un mât en bois d’une dizaine de mètres de haut provenant d’une forêt de pins situé à Nala, à 29kms à l’est de Kathmandu. On appelle cet évènement Yosin Thanegu en référence au lingam de Shiva. En haut du mât la bannière d’Indra est accrochée dont on dit qu’elle lui a été donnée par Vishnu, Dieu de la Protection, lui-même. Le festival prendra fin lors de la redescente au sol du yosin, huit jours plus tard lors de Yosin Kwathalegu.
Le même jour, des personnes se rendent au temple pour allumer des bougies et de l’encens à la mémoire des membres de leur famille décédés dans l’année. On appelle ceci Upaku Wangu.

Le festival est marqué par l’exposition au grand public de masques géants à l’effigie de Lord Bhairab qui est la représentation la plus agressive de Shiva, le Dieu de la Destruction dans la religion hindouiste. On peut ainsi apercevoir l’énorme Sweta Bhairab à Hanuman Dhoka par la bouche duquel sort un tube d’où coule de temps à autre de la bière locale. On dit que ce breuvage apporte amour, bonheur et prospérité à celui qui a la chance d’en boire une gorgée. A Indra Chowk est exposé le masque d’Akash Bhairab autour duquel se rassemblent tous les soirs des groupes de musiciens qui chantent des hymnes. A Wotu encore, se trouve le masque représentant Baka Bhairab.

masque sweta bhairab    masque akash bhairab

A Maru Tole est exposée la statue d’Indra au sommet d’une plateforme, les mains liées, symbole des sept jours d’emprisonnement du Dieu de la Pluie.

Samay Baji est également exposé, il s’agit d’un plat traditionnel népalais composé de nourriture sacrée disposée en offrande. Le plat contient du riz battu, du riz soufflé, des graines de soja noir fries, de la viande marinée, du poisson séché, des œufs durs, des fruits, des lentilles, des friandises… Tous ces ingrédients sont présentés sur un grand plateau. Les fidèles viennent offrir le Samay Baji à la Déesse Kumari, à Lord Ganesh et Lord Bhairab. A la fin de la journée la nourriture est distribuée parmi les dévots.

samay baji

 

Les processions

Lors du festival, plusieurs processions ont lieu dans les quartiers adjacents au Durbar Square de Kathmandu.

La première des processions est celle de Kumari, également appelée Kumari Jatra. Cette jeune fille, déesse vivante du Népal, est sortie de sa maison et installée sur un chariot spécialement aménagé pour elle. A ses côtés deux autres chariots dédiés l’un à Lord Ganesh, l’autre à Lord Bhairab. Les trois chariots sont promenés dans les rues voisines, à l’aide de grosses cordes tirées à mains nues par des hommes et des femmes se relayant. Chaque procession suit une date et un itinéraire bien défini : Kwaneya est la route du premier jour de Kumari Jatra ; Thaneya a lieu au deuxième jour ; Nanichaya est la troisième procession des chariots.

kumari chariot kumari procession

armée indra jatraAu cours du régime monarchique, le Roi du Népal profitait de la sortie de Kumari pour que la déesse lui pose le tikka sur le front, symbolisant sa puissance reçue de la main de la divinité. Aujourd’hui c’est la Présidente du Népal qui remplit ce rôle en assistant au festival. L’armée népalaise est également présente ce jour-là pour un défilé militaire.

 

En marge de Kumari Jatra, d’autres processions ont lieu.

Au cours de Mata Bye qui a lieu le même jour que Kwaneya, les dévôts parcourent les rues avec des lampes à beurre qu’ils vont offrir à la mémoire des membres de leur famille décédés dans l’année.
La procession de Dagin, qui a lieu le même jour que Kwaneya, représente Dagini, la mère d’Indra, à la recherche de son fils. Elle est symbolisée par un homme habillé en femme et portant un masque blanc. Il se déplace accompagné d’un groupe de musiciens et démarre dès que le chariot de Kumari a fini sa procession.
Bau Mata a lieu le même jour que Kwaneya et démarre juste après la procession de Dagin. La communauté Manandhar construit un serpent sacré fait de roseaux sur lequel ils disposent des petites bougies. Lors de la procession, le serpent est porté sur les épaules des membres de la communauté.

processions dagin et bau mata

 

Les danses

danse majipa lakhey

De nombreuses danses effectuées par des personnes déguisées ont également lieu à de nombreux endroits tout au long du festival.

Parmi elles, l’une des plus fascinantes est la danse de Majipa Lakhey, la danse des démons, qui a lieu avant la procession. Elle est effectuée par un danseur accompagné de musiciens qui dissimule son visage derrière un masque imposant.

La danse de Pulu Kisi est la danse de l’éléphant blanc. Elle représente l’éléphant blanc, monture de Lord Indra, qui charge dans la foule à la recherche de son maître. Une structure habillée de blanc et portant un masque fait office d’éléphant et de jeunes garçons se cachent dessous et transportent la structure qui danse au milieu de musiciens. danse pulu kisi

Sawa Bakku est une danse représentant l’incarnation bleue de Bhairab tenant une épée et accompagnée de deux assistants vêtus de rouge.

Devi Pykhan est une danse masquée illustrant plusieurs divinités.

Mahakali Pykhan est effectuée par des danseurs déguisés en créatures habillée de fourrure noire appelées khyaks.

 

Assister à Indra Jatra

Il est bien évidemment possible d’assister à chacune des journées du festival mais pour certains événements, mieux vaut choisir sa place très tôt du fait des milliers de personnes présentes, notamment pour la procession des chariots.