+(977) 9851048968 info@nepalayak.com

Tihar est l’un des festivals les plus importants du Népal. Cette fête a lieu entre les mois d’octobre et novembre et dure cinq jours pendant lesquels la population montre son admiration envers Laxmi, la Déesse de la Prospérité, mais également envers le Royaume Souterrain de la Mort appelé Yama.

La légende dit qu’un roi, après avoir consulté son astrologue, apprit qu’un serpent viendrait bientôt prendre sa vie. Effrayé par cette prédiction, il demanda à un astrologue un moyen d’échapper à la mort. Celui-ci lui indiqua d’allumer des lampes à huile autour de son lit durant le Jour de Laxmi et qu’alors la Déesse parlera au serpent et l’empêchera de mourir. Ce qu’il fit et ainsi il survécut et vécut 70 ans de plus.

Cette célébration aussi appelée Festival des Lumières est une véritable fête esthétique durant laquelle chaque famille prépare sa maison, la nettoie, la décore avec la certitude que la déesse entrera dans la plus belle d’entre toutes. Les lampes à huile allumées en plusieurs points de la maison montrent le chemin à la déesse. Chacun exprime ses talents artistiques de chanteur, danseur, dessinateur afin d’attirer Laxmi dans son foyer afin qu’une bonne augure veille sur la famille pour l’année à venir.

Le premier jour est appelé Kag Tihar, le Jour des Corbeaux. En effet, les corbeaux sont considérés comme des messagers qui apportent les bonnes nouvelles et ce, depuis l’époque où il n’y avait ni facteur, ni postier. Pendant cette journée, les corbeaux sont vénérés et au petit matin un véritable festin leur est servi avant même que les membres de la famille n’aient mangé quelque chose.

 

Le deuxième jour est Kukur Tihar, le Jour des Chiens. Ces animaux sont les gardiens des maisons, ils protègent la famille des dangers extérieurs. Pendant une journée, la population leur rend hommage en posant le tikka sur le front de l’animal et en le couvrant de guirlandes de fleurs (aussi bien les chiens domestiques que les chiens errants).

Le troisième jour du festival est le plus important, on l’appelle Laxmi Puja, la Prière de Laxmi, c’est le jour où l’on vénère la Déesse de la Prospérité.

Ce jour-là débute avec la vénération des vaches, assimilées à la prospérité, à qui l’on pose le tikka. En effet, cet animal aide le fermier au travail et amène donc de l’argent à la famille et elle est aussi considérée comme l’animal le plus sacré aux yeux des Hindouistes.

Dans la soirée, Laxmi est vénérée. Les maisons sont propres et décorées. Le soir, un dessin est réalisé avec de la poudre colorée à l’entrée de la maison et un chemin est tracé jusqu’à l’intérieur de la maison, là où une boîte à argent est conservée. L’argent qui y est collecté est rarement utilisé, uniquement en cas d’urgence. La célébration va durer toute la nuit, des danses traditionnelles sont réalisées ainsi que des chants afin de séduire et d’attirer la Déesse Laxmi.

Le quatrième jour est célébré différemment selon les communautés. La plupart des personnes célèbrent Guru Puja, la Prière du Bœuf. Cet animal de labeur est couvert de tikka et de guirlandes de fleurs et un festin lui est offert.

Les fidèles de Lord Krishna fêtent Gobhardan Puja, la Prière de Gobhardan. Au cours de cette prière, les gens fabriquent un petit tas fait de bouses de vaches et recouvert d’herbe au sommet duquel ils procèdent à l’offrande. Cette prière symbolise l’acte de Lord Krishna qui érigea la colline de Gobhardan afin de sauver des eaux un million de personnes et de vaches.

Enfin, la Communauté Newar célèbre Mha Puja, littéralement la Prière pour Soi-Même. Cette journée qui correspond au nouvel an newar est l’occasion de célébrer la vie avec une prière pour soi-même.

 

Le cinquième et dernier jour du Festival Tihar est Bhai Tikka, le Tikka du Frère. Au cours de cette journée, les sœurs prient pour offrir une longue vie à leurs frères et les protéger de la mort.

Pour démarrer la cérémonie de Bhai Tikka, les sœurs dessinent un cercle autour de leur(s) frère(s) avec de l’huile et de l’eau bénite. L’huile ne sèche pas et symbolise un cercle de protection permanent autour du frère pour le tenir à l’écart des démons et de la mort.

Puis un tikka est appliqué par la sœur sur le front de son frère, on l’appelle le saptarangi tikka constitué de sept couleurs qui rend le frère immortel. Sur une base de pâte de riz de couleur blanche, symbole de pureté et de paix, on dessine sept points des sept couleurs de l’arc en ciel :

 

Violet pour la longévité

Bleu pour la gloire

Vert pour la prévention des obstacles

Jaune pour la protection contre la maladie

Orange pour la simplicité

Rouge pour la chance

Rose pour la prospérité

 

La sœur pose ensuite un collier de fleurs de makhamali (Gomphrena violet) qui ont pour particularité de sécher sans faner, autre symbole d’immortalité. Puis elle lui offre un shagun (plateau d’offrandes) composé de fruits et de friandises.

A son tour, le frère dessine un tikka sur le front de sa sœur et lui offre des vêtements, des bijoux…

Cette journée renforce les fraternités familiales.