+(977) 9851048968 info@nepalayak.com

Bien qu’aujourd’hui le Népal soit une République Démocratique Fédérale, le pays a longtemps été gouverné par un roi. Jusqu’en 2007 et le changement de régime, il était surnommé « le dernier Royaume hindouiste de l’Himalaya ».

Comment le pays est-il passé d’un Roi à un Président de la République ?

nepal pays drapeau

La Guerre Maoïste, également appelée « Guerre du Peuple », sévit au Népal entre 1996 et 2006. Le parti maoïste demande le départ du Roi et l’instauration d’une République Démocratique.

En 1998, le Roi Birendra commence à lâcher du lest et accepte de renoncer à son pouvoir absolu en instaurant une Monarchie Parlementaire. Malgré cette avancée, les Maoïstes continuent leur mouvement populaire avec des actions de plus en plus violentes et meurtrières.

Nepal famille royale

C’est le 1er Juin 2001 que tout s’accélère. Lors d’une soirée au Palais Royal, l’ensemble de la famille royale, le Roi, sa femme, leur fille, leurs deux fils et dix-huit autres personnes sont assassinés. Deux jours plus tard Gyanendra, le frère cadet du Roi, est couronné.

Suite à l’accident, les versions divergent. La version officielle retenue par le Palais et le nouveau Roi rend le fils aîné et héritier du trône responsable du meurtre. On dit que la jeune femme que le Prince avait choisie comme épouse ne convenait pas à ses parents. Suite au refus du Roi et de la Reine, le jeune homme aurait massacré l’ensemble de sa famille avant de retourner l’arme contre lui et de se suicider.

D’autres enquêtes plus poussées mais jamais reconnues par les autorités montrent les incohérences de cette version. Jetons un coup d’œil à l’état du soi-disant « meurtrier » ce soir-là…

Dipendra Shah

Dans l’après midi, des témoins présents au Palais assurent avoir vu la livraison de marchandises noires suspectes que beaucoup assimilent à de la drogue. Le destinataire de la cargaison est le Prince héritier en personne. Le jeune homme est, en effet, réputé pour sa grande consommation de drogues et d’alcool.

Des témoins présents à la réception ce soir-là assurent que le Prince avait un comportement étrange. Il titubait et avait également du mal à articuler lorsqu’il parlait, certainement le résultat d’une bonne cuite. Le Prince avait également les yeux injectés de sang par la trop grande consommation de substances illicites. Un serviteur l’avait alors raccompagné dans sa chambre où il s’était couché.

En rien son état physique ne lui aurait permis de tenir une arme et de tirer sur une vingtaine de personnes. De plus comment un tireur isolé peut tuer une vingtaine de personnes sans que personne de la garde royale n’intervienne dans un endroit regorgeant d’agents de sécurité. Le tireur ne pouvait être seul.

Et pourquoi le jeune Prince aurait retourné l’arme contre lui, sur sa tempe gauche alors qu’il était droitier ?

Un autre détail intéressant à relever : la démolition rapide du bâtiment où a eu lieu le drame, soit disant pour oublier cette horreur et faire son deuil. En effet… des fois qu’il y ait des preuves à effacer.

Nepal Dynastie Shah

Tout le monde connaît l’intérêt économique que porte l’Inde pour le Népal, deuxième pays au monde en termes de richesse en eau et du potentiel hydro-électrique qui en découle. A ce sujet, Gyanendra, frère du Roi Birendra, était réputé pour être un grand collaborateur des Indiens. Il était pour cela peu apprécié du peuple népalais.

Bizarrement les armes fournies aux Maoïstes étaient originaires d’Inde. Chacun pensera ce qu’il veut mais en finançant les armes des rebelles maoïstes, l’Inde ne participerait-elle pas un peu à créer le bazar au sein du Népal ?… Et pourquoi ne pas organiser une descente au Palais Royal orchestrée par les Maoïstes mais le tout déguisé en parricide ?… Et pourquoi ne pas organiser tout ça un soir de Juin 2001, un soir justement où le frère du Roi n’est pas présent au Palais, mais en Inde ?… Plus de Roi, plus d’héritier… Mais Gyanendra, lui, est bien en vie.

Gyanendra Shah

Installé sur le trône, Gyanendra supprime alors tous les avantages instaurés par son frère et rétablit la Monarchie Absolue.

La Guerre Maoïste redouble alors de violence et se poursuit pendant encore cinq années faisant 300 000 morts avant que Gyanendra ne soit déchu et que le dernier Royaume hindouiste de l’Himalaya ne donne finalement naissance au profit de la République Démocratique Fédérale du Népal.

De tout cela, pratiquement aucun mot dans les médias étrangers et l’histoire passera pratiquement inaperçue en Occident. A titre de comparaison, les attentats du 11 Septembre avaient lieu trois mois après le massacre royal au Népal. L’hebdomadaire français “Point de Vue” avait fait sa une sur le sujet durant la semaine du 13 au 19 juin 2001.

point de vue juin 2001 massacre nepal