+(977) 9851048968 info@nepalayak.com

Chaque pleine lune au Népal est accompagnée d’un festival spécifique, mais la pleine lune du mois d’Août appelée Janai Purnima (pleine lune de Janai) est de toutes la plus importante de l’année pour les Hindouistes.

© Hemanta Shrestha

A l’occasion de Janai Purnima, de nombreux rituels ont lieu :

Le premier d’entre eux concerne les hautes castes des Hindouistes. Ce jour-là, les hommes brahmanes et chhetris changent leur Janai qu’il porte en permanence autour du corps après avoir pris un bain sacré.

Janai Purnima holy bath
© theasian.asia

Le Janai est une cordelette sacrée de trois brins de coton blanc qu’ils ont reçu lors de leur bratabandha (rite de passage qui témoigne de l’entrée du jeune homme dans l’âge adulte). Les trois brins représentent le corps, le discours et l’esprit. Lorsque le jeune homme reçoit cette cordelette à l’occasion d’une cérémonie religieuse, cela signifie qu’il a tout contrôle sur ces trois éléments.

© Hemanta Shrestha

Le Tagadhari (homme hindouiste portant le Janai) doit changer cette cordelette sacrée chaque année à l’occasion de Janai Purnima.

Janai Purnima tagadhari sacred thread
© onlinekhabar.com

Le deuxième rituel pratiqué à l’occasion de Janai Purnima concerne tous ceux qui ne portent pas le Janai. Ceux-ci, hommes ou femmes, rendent visite à un prêtre qui va attacher une cordelette colorée appelée Doro autour de leur poignet.

Janai Purnima Doro thread
© xinhua.net

On dit que le Doro apporte sécurité et protection.

Janai Purnima by Hemanta Shrestha
© Hemanta Shrestha

Janai Purnima porte aussi le nom de Raksha Bandhan qui est un festival célébré entre les frères et les sœurs. Raksha Bandhan signifie « lien de protection ».

A cette occasion, les frères et sœurs (cousins / cousines au sens plus large) se réunissent et les sœurs accrochent un rakhi (bracelet coloré) au poignet de leur frère. Ce rakhi est synonyme de protection et de longue vie. En échange les frères leur promettent protection et leur offrent un cadeau.

raksha bandhan rakhi
© Mother’s Pride

L’un des autres rituels se déroulant lors de Janai Purnima est un pèlerinage religieux vers un lac sacré. Au Népal, le plus connu est le pèlerinage du Lac Gosainkunda. A cette occasion des milliers de pèlerins du Népal mais aussi d’Inde visitent le lac pour s’y baigner et se laver de leurs pêchés, leurs chagrins et leurs douleurs.

Janai Purnima Gosainkunda Lake
© Nabin Baral

Ce lac installé à 4300 mètres se situe dans le Langtang. Il est sacré pour les Hindouistes et les Bouddhistes. Selon la légende il fut créé par Lord Shiva qui avait avalé du poison et planta son trident dans la montagne pour apaiser sa soif. Des trois trous jaillit de l’eau qui forma le Lac Gosainkunda.

  • Janai Purnima pilgrims at Gosainkunda
  • Janai Purnima holy bath Gosainkunda

Pour ceux qui ne peuvent se rendre à Gosainkunda, on dit que l’eau du lac arrive au Temple de Kumbeshwor de Patan (dans la Vallée de Kathmandu) où se pressent les fidèles hindouistes ce jour-là pour pouvoir se tremper dans le bassin.

© Elite Joshi

Enfin Kwati Purnima ou Gun Punhi (chez les Newars) est le dernier des rituels réalisés ce jour-là : chaque foyer cuisine du kwati. Il s’agit d’une soupe de neuf légumineuses que l’on laisse tremper dans l’eau pendant 2-3 jours afin qu’elles germent. Parmi d’autres, on y trouve des pois chiches, des graines de soja ou encore des haricots secs. Cette soupe est dite saine et bienfaitrice pour le corps.